Quelques techniques pratiques pour lancer un nouveau produit en 2021

0
149
Lancer un nouveau produit
Cock-Robin / Pixabay

Comment lancer un nouveau produit? Comment faire connaître son nouveau produit ? Quels stratégies à adopter. Certains marketeurs passent des mois voire des années de recherche afin de mener à bien la campagne. L’étude de marché sur le terrain, les sondages, les publications ne suffisent pas. Il faut une bonne méthodologie, voici quelques méthodes pratiques pour réussir le premier lancement de son produit.

Comment commercialiser un nouveau produit ?

Le but ici c’est de concevoir le post lancement avec succès. Donc en premier lieu, tout part d’une idée. Ensuite il y a les techniques marketings, puis enfin le lancement. Si l’entreprise choisi de lancer son produit avec ce mouvement, les étapes suivantes seront plus faciles.

Quels sont les points à travailler pour lancer un nouveau produit ?

On a vu ci-dessus les processus qu’on ne doit pas rater pour le post lancement et le lancement d’un produit. Ici, on doit faire des préparations, voici donc les points à discuter.

Les stratégies marketings pour lancer un nouveau produit

Il vous faut des stratégies puissantes et minutieuses. Pour les trouver, il faut se poser les bonnes questions : Quelle est la maturité du marché par rapport au produit à lancer? Quel est le marché de référence ? Quelles sont les offres concurrentes ? Quels sont les segments visés et les cibles retenues ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quels sont les positionnements adoptés ? Quel est le bénéfice client ? Quelles sont les décisions stratégiques prises au niveau du mix marketing : Prix, produit, distribution, promotion ?

Les informations que vous aurez à partir de ces questionnements vous aideront beaucoup à établir votre programme. Il est toujours important de rappeler qu’avant de lancer un plan d’action, il est important de déterminer la tactique qu’on va utiliser.

Les décisions tactiques pour lancer un nouveau produit

En ce qui concerne les décisions tactiques, il est fondamentale de définir d’abord, quel est le cible pour le lancement ? La cible idéale d’après Philip Kotler dans Marketing Management nécessite un faible coût pour atteindre des clients potentiels. Ensuite, elle est majoritairement composée d’utilisateurs réguliers. Elle enclins à propager de l’information par la bouche à oreille et elle est aussi composée de leader d’opinion. Elle a une forte capacité à adopter facilement les innovations.

Dans ces caractéristiques de ciblage, le but est de détecter la cible parfaitement réceptive à vos nouvelles offres pour minimiser les coûts de commercialisation et en augmenter l’impact.

Une autre décision importante qui consiste à choisir la période de mise sur le marché. Ici, le concept est simple, choisir l’espace temporel pour commercialiser votre nouvel offre. Pour ce faire, il y a quelques paramètres à prendre en compte comme : la saisonnalité des ventes, la manœuvre de la concurrence, la position dans le cycle de vie des produits, le calendrier des actions planifié pour les autres produits, et enfin, la charge de la force de vente.

Périmètre budgétaire pour lancer un nouveau produit

On est tous d’accord, qu’avant de monter un quelconque projet, il faut toujours mettre en place un plan budgétaire. Il est donc impératif de fixer l’enveloppe budgétaire globale allouée à votre opération marketing. Parfois, vous avez à réajuster votre budget mais ne deviez pas du cap du budget que vous avez mis en place auparavant.

Objectifs globaux et choix des indicateurs

Le post lancement est un moyen de vérifier si, votre lancement sera réussi ou non. Les indicateurs que vous utilisez vous permettent de faire des suivis et évaluations de vos tactiques. Mais il faut fixer des objectifs précis. Votre objectif initial va donc répondre à vos résultats attendus, par exemple, votre résultat attendu c’est d’atteindre 6% de vente pour votre nouveau produit. Vous devez donc ajuster votre objectif pour qu’il atteigne ce résultat.

Dans le cas du lancement test, les indicateurs sont précieux pour décider d’étendre ou non la commercialisation. Les conclusions vont permettre les aménagements techniques ou marketing au niveau du produit ou service en question. Mais la conclusion peut tout aussi mener à des nouvelles actions.

Ces points sont fondamentaux dans le post lancement. Il faut toujours être bien préparé. Il ne faut pas être trop fixé car parfois, les résultats sont différents de ce que vous avez conçus.

Comment la mise en marché va se passer ?

Après avoir vu les étapes du post lancement. On va ainsi voir la mise au marché du produit. Vous devez toujours mettre en place des réflexions pour ne pas se perdre. Il faut donc se poser les bonnes questions, on pourrait bien utiliser ou emprunter les 5W de Laswell mais seulement utiliser les questions : Quoi, comment et quand.
Quoi.

On a déjà mis en œuvre un périmètre d’action pendant le post lancement, mais ici on va faire le choix des actions. Il faut donc, mettre au tapis toutes les actions prévues et déterminer qui est ce qui va répondre à vos objectifs. Ces actions peuvent être, de la promotion par la force de vente, par les distributeurs. Communication et publicité (sur internet, sur les réseaux sociaux ou les autres médias), le marketing direct ou les foires et salons.

Combien : Laswell n’a pas posé cette question mais c’est important de la poser quand même surtout en terme de marketing. La question combien se pose ici donc sur les objectifs et le budget. Plus concrètement, le nombre d’objectif que vous avez atteint, si par erreur les objectifs sont atteints mais que l’action est un échec, il faut donc prévoir une issue de secours. Il faut fixer un budget par action, et vérifier le respect de l’enveloppe global.

Comment : La description des actions. On aborde le montage des actions à mener dans le cadre de vos tactiques. Il est bien de noter que chaque action se décline en tâche ; la préparation du plan de communication est aussi incontournable. Les objectifs de communication, la sélection des audiences, adoption d’un positionnement etc. Détailler les actions facilite la maîtrise et le pilotage des plans.

Quand et qui : Vous devez planifier vos actions. Une fois les stratégies définies, il faut aussi désigner un responsable qui se chargera de chaque méthode définit. Il faut aussi s’assurer de la disponibilité des moyens dans la réalisation de chaque tâche.

Les bonnes questions sont posées, et les réponses essentielles sont déjà là. Mais, il faut quand même réaliser une deuxième passe budgétaire pour que tout cadre. Une fois, que la théorie est là, il est maintenant temps de passer au côté pratique. On ne sait jamais si la théorie est conforme si on ne la teste pas. Pour bien vérifier donc le bon déroulement des actions, il faut se munir d’un tableau de bord. Les colonnes du tableau de bord seront :

  • Les actions : une description brièvement des actions que vous avez entreprises pendant le lancement du produit.
  • Objectif chiffré : Rappel de la mesure de succès.
  • Responsable : La personne à qui vous avez confiée les tâches.
  • Date du début : Le lancement de l’action
  • Date de la fin : L’achèvement de l’action.
  • Indicateur de pilotage : Pour vous assurez du bon déroulement des opérations.
  • Résultat : Une fois que l’action terminée, assurez vous que vos résultats attendus concordent avec vos objectifs initiales.
  • Commentaire : C’est la section où vous mettez les prises de notes utiles. Justification des difficultés rencontrées, piste de progrès etc.

Mais, il faut de temps à autre, faire un suivi des actions. Le premier point du suivi est de savoir si l’objectif initial est atteint, si l’objectif est atteint cela veut dire que le lancement est un succès. Rappelez-vous que lors du post lancement, on a insisté sur l’importance de définir une mesure pour valider la réussite du plan. Le suivi peut être bénéfique car en cas d’échec du lancement, vous pouvez détecter l’origine du problème. D’où la nécessité absolue d’une bonne stratégie de lancement et de pré-lancement. Vous pouvez aussi savoir les origines des failles qui vous ont menées jusque là.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on veut lancer un nouveau produit ?

Le lancement d’un nouveau produit est stressant, vous pouvez faire face à des questionnements comme : est-ce que ça va marcher ? Est-ce que c’est nécessaire ? Est-ce que c’est une bonne idée ? Etc. Mais il faut aussi avouer que si votre nouveau produit connaît un succès, vous allez en triomphé pendant des semestres. Mais il faut éviter ces quelques erreurs pendant votre lancement.

Il ne faut jamais envisager un lancement comme un évènement mais comme un processus : Le jour du lancement n’est pas la fin du processus, c’est le milieu. En fait, vous passez des jours voire des mois à planifier vos actions et à un moment donné, vous allez lancer le produit, lors d’un évènement ou autre. Les mois de lancement officiel de votre produit sont importants car cela va vous permettre de maintenir la cadence avec vos clients. Et le buzz peut intensifier vos efforts.

La planification insuffisante

Échouer dans la planification, c’est planifier son échec. Comme on l’a vu auparavant, le lancement d’un nouveau produit nécessite des mois et des années de planification. On a vu des processus et des étapes pour mener la campagne à bien. Alors si le post-lancement, le pré-lancement et lancement ne sont pas bien organiser, le projet est déjà voué à l’échec. Il faut réaliser un planning, et il faut que ce dernier soit parfaitement réalisable. Le plus important c’est aussi de monter une équipe pour que le travail soit bien accompli. Et donner à chaque membre de l’équipe une tâche bien définie, conforme à vos plans, et vos actions marketings.

Annoncer une date de lancement prématurée

Il se peut que des évènements imprévus se passent, c’est pour cela qu’il ne faut pas annoncer des dates beaucoup trop tôt. Si vous manquez de préparation, vous risquez de ruiner votre réputation. Vous pouvez tout simplement présenter votre projet et l’annoncer qu’il va être disponible bientôt.

La mal connaissance du marché, ou du client

Il faut avoir le plus de renseignements possible. Connaissez-vous le marché ? Connaissez-vous les difficultés des clients ou des acheteurs ? Connaissez-vous le type de mots clés que les clients tapent durant leurs recherches sur le net ? Si vous n’arrivez pas à répondre ces questions là, il va vous falloir beaucoup plus de renseignement que ça.

Vous n’avez pas créé un plan détaillé pour le jour de lancement

On a toujours insisté sur l’importance de la préparation. Imaginez-juste que vous allez rencontrer vos beaux-parents. Ce genre de rencontre là n’est pas toujours prématuré, vous avez déjà planifié avec votre fiancé. Donc, si vous n’êtes pas préparé, vous risquez de faire des bêtises qui vont vous coûter le jour de votre mariage. Donc, pour le lancement officiel d’un produit, vous devez miser sur la préparation, vous avez un plan détaillé pour affronter le grand jour. Mais pas seulement le grand jour, les autres jours qui vont suivre le grand jour sont aussi important.

Ne pas former les intervenants clés

Comme c’est un travail d’équipe, chaque membre de l’équipe doit être au courant du processus du lancement. Mais, chaque intervenant doit être formé, il faut que ceux qui auront accès au projet doit avoir la moindre idée de l’action et du lancement du produit ou du service.

Conclusion

Dans cet articles nous avons évoqué les étapes clés pour le lancement d’un nouveau produit. Planifier votre succès, exécutez les actions et récoltez les fruits de votre travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-neuf + dix =